Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés pour tous pays. Photos droits réservés. © Biogourmand ®

Article paru dans Bio Contact

 

Nourriture bio - Manger bio aujourd’hui

Zone de Texte: Ce qui fait qu’un jour « on mange bio » relève d’une ou plusieurs prises de conscience :
On pense à l’environnement.
A l’inverse des agricultures intensives, les techniques de production biologique préservent la fertilité de la terre et la nappe phréatique. Le maintien de structures agricoles biologiques dans le milieu rural protège l’éco-système, la flore et la faune… Le mode d’élevage des animaux se fait dans des conditions de vie plus convenables, ce qui contribue aussi à éviter l’érosion et la pollution des sols. En choisissant des produits issus de l’agriculture biologique, nous souhaitons soutenir les paysans qui font la démarche de Zone de Texte: Manger bio, c’est penser à la qualité de l’eau, de l’air, de la terre pour aujourd’hui et pour demain.
On pense à un commerce équitable.
Les productions sont achetées au « juste » prix pour respecter le travail, le savoir-faire et le cadre de vie des uns et des autres dans le monde, à l’inverse des multinationales de l’agroalimentaire. En achetant des produits issus de l’agriculture biologique et du commerce équitable, nous souhaitons influer sur des échanges commerciaux qui respectent le travail de chacun. Manger bio, c’est soutenir un monde d’échange, de compréhension, de transparence.
On pense à la santé et au plaisir.
Les aliments bio sont sains, au plus près de la nature. En suivant les 
Zone de Texte: saisons, on déguste des légumes plus goûteux et on prend plaisir à croquer dans des fruits cueillis à maturité qui nous apportent leurs bienfaits, à l’inverse des aliments de la production industrielle qui amènent avec eux d’indésirables additifs, pesticides, antibiotiques, colorants, etc… Les aliments bio contiennent une plus grande quantité de micro-nutriments aux qualités « vivantes ». Ils sont porteurs d’une meilleure énergie.
En mangeant bio, on a envie de mettre toutes les chances de notre côté pour conserver une belle santé (ou la retrouver !) et préserver son capital vital. Manger bio, c’est respecter son corps en lui donnant une nourriture de meilleure qualité énergétique.
Zone de Texte: Manger bio, une prise de conscience…
Zone de Texte: C’est oui lorsqu’on s’interroge sur les (mauvaises) habitudes alimentaires : le « trop » de sucre, l’excès de produits laitiers,  les « mauvaises » graisses, le pain blanc…. Pour chacun, découvrir l’alimentation bio est une occasion d’apprendre à se connaître, à découvrir ce qui est bon pour soi : tester, se donner du temps, écouter et se documenter… S’ouvrir aux nouvelles idées, oublier les « règles » diététiques qui parfois n’ont plus cours. Cela s’accompagne d’une transformation vivante de notre assiette : fruits et
Zone de Texte: légumes qui ont poussé à leur rythme, céréales complètes et goûteuses, graines germées… Nos plats bio se doivent d’être vibrants, traduction d’une cuisine gaie, colorée et authentique. En toute logique, on en vient à réduire les protéines animales (pour certains le choix sera éthique, en optant pour une alimentation végétarienne). Dans ce cas, il s’agit non seulement de supprimer les produits animaux mais aussi de les remplacer par un choix varié de protéines végétales, la cuisine végétarienne est loin d’être une assiette banale dans laquelle 
Zone de Texte: on a simplement enlevée la viande.
Il y a une grande richesse à découvrir dans les ingrédients bio qui peut nous permettre d’envisager la cuisine comme un véritable bonheur pour se régaler sainement chaque jour. Comme à chaque saison, on apprend à être à l’écoute de ce qui fait vraiment envie, de ce que notre corps à besoin. Manger bio, c’est consommer autrement : oublié «l’achat réflexe », le produit pris « par habitude »… Il serait dommage de garder les mêmes schémas et de conserver  des attitudes alimentaires erronées en entrant dans la dimension Zone de Texte: « Manger bio » est-ce manger autrement ?
Zone de Texte: Selon les lieux, l’offre « bio » se présente à nous grâce à des producteurs sur un marché, une ferme de culture en bio-dynamie, une coopérative, des boutiques diététiques, des « grands » magasins bio, une foire ou un salon, une association de consommateurs… Dans nos premiers contacts avec les aliments bio, souvent une première constatation : du choix ! On se réapproprie des « évidences »: les fruits et légumes ont « leur » saison, Zone de Texte: sont pas naturellement blancs (sel, sucre, farine)… Et on fait des « découvertes » avec les légumes dits oubliés et puis tellement de céréales différentes ! 
Si jusqu’à ce jour, on comptait sur les doigts d’une main nos choix pour jongler entre riz, pâtes ou pommes de terre, en parcourant les rayonnages bio on s’aperçoit que l’on est passé à côté de tant de goûts !  Des saveurs variées et des formes nombreuses : du quinoa, du millet, du sarrasin,  du petit 
Zone de Texte: épeautre…en grains, en flocons, en semoules, en farines…des formules plus intégrales : complet ou demi-complet. Même les légumes secs existent sous différentes formes. Un zeste de curiosité et on adopte grains concassés et graines germées pour transformer notre assiette. Légumes et céréales, qui n’ont été souvent traités que comme des «accompagnements » dans bien des assiettes, viennent prendre la vedette et se retrouvent en première place dans une cuisine bio de Zone de Texte: De la découverte de l’alimentation bio à la cuisine 
Zone de Texte: Petit exemple grâce à la variété de produits : sur la base d’une toute simple salade préparée façon niçoise, on peut trouver plusieurs variantes en remplaçant le riz par du boulgour de sarrasin, des graines de quinoa ou encore du petit épeautre. On rajoutera des légumes du moment crus ou cuits à la vapeur, une sauce pour l’assaisonnement, peut-être quelques cubes de tofu, des olives, des fines herbes… selon l’inspiration. 
Les recettes que l’on a toujours fait Zone de Texte: vont s’enrichir de variantes grâce aux boissons végétales, les fameux « laits » végétaux. Nouveaux goûts et textures légères avec les laits de riz, d’avoine, de soja, d’amandes, de châtaignes… et avec les crèmes de soja (liquide ou épaisse) comme alternative à la crème fraîche. Quiches et flans se verront transformés avec du lait de soja ou de riz. Les pâtes à tarte parfumées grâce à l’ajout de farine de sarrasin, de châtaignes…  Les crèmes anglaises ou pâtissières seront au lait d’amandes, au lait de riz, à la farine de châtaignes, 
Zone de Texte: à la crème de riz…Les purées d’oléagineux (amandes, noisettes, noix de cajou, sésame…) ont tant d’intérêt (apports en calcium, magnésium…) qu’elles se tartinent (évidemment pour les gourmands) mais permettent aussi de goûter à des associations de goûts savoureuses et originales : dans les veloutés de légumes, on les ajoute comme un « beurre » végétal tout à fait parfumé (essayez une cuillerée de purée de noisettes dans un velouté de courge...), on en fait des sauces et elles parfument les desserts. 
Zone de Texte: Des recettes classiques revisitées
Zone de Texte: Adaptés à un rythme de vie soutenu, à des contraintes de temps… la cuisine bio se veut dans un esprit simple avec des ingrédients faciles. C’est le cas de toutes les céréales concassées, les couscous et boulgour se déclinent (boulgour de sarrasin, couscous d’épeautre…) et se réalisent en quelques instants. Les flocons de céréales et de légumineuses permettent mille astuces culinaires. Sans oublier qu’une cuisson de céréales ou de légumineuses bien orchestrée ne Zone de Texte: simple organisation, comme mettre les céréales à cuire pendant le temps du petit déjeuner et les laisser gonfler, de façon à les retrouver au moment du repas déjà prêtes à être accommodées.
Pour peu qu’on les vive avec un nouveau regard, le moment du choix des courses, les instants de préparation et le temps de la dégustation risquent fort de devenir des petites bulles de bonheur qui enrichissent les jours. Quoi de plus agréable que de découvrir la dernière cueillette de raisin, de sentir la fraîcheur des jeunes potimarrons et 
Zone de Texte: d’imaginer déjà le goût et l’énergie que leur dégustation va nous procurer. On peut considérer que cuisiner bio est une façon de se réapproprier du temps pour soi et pour ceux que l’on aime par le plaisir que cela nous procure : travailler des produits sains, des ingrédients qui ont une vraie valeur (sans rien d’artificiel, ni arômes, ni agents de texture et autres additifs..) et ressentir la vie qui est derrière. Car derrière le pot de confiture de coings, derrière la farine de châtaignes ou le jus de pommes, il y a le travail et les gestes de gens passionnés.
Zone de Texte: Une question de temps ?
Zone de Texte: Accessible à tous, la cuisine bio se vit comme une cuisine saine et simple. 
Les légumes cultivés en bio peuvent être brossés et rapidement détaillés pour des cuissons douces à la vapeur ou à l’étouffé pour préserver à la fois leur richesse nutritionnelle et leur goût. Et comme pour les crudités, jouez avec des petites sauces pleines de ressources (variez les huiles : noix, sésame, colza, chanvre, olive, tournesol… animez de petites graines : tournesol, sésame, pavot ou de graines germées : alfalfa, radis, fenouil… émincez des fines herbes
Zone de Texte: ou des algues fraîches… nappez de crème de soja ou de crème d’oléagineux… préparez des sauces béchamel aux laits végétaux et aux crèmes de céréales…). Une simple recette de flan trouve de multiples variantes : flans aux œufs et aux différents laits végétaux ou flans (sans œufs) gélifiés grâce à l’agar-agar. Se familiariser avec cette poudre d’algue gélifiante permet de réaliser de l’entrée au dessert des créations simples et originales qui prendront même un air festif : aspics , gelée de carottes, flans au cacao… des réalisations à la 
Zone de Texte: fois séduisantes et économiques.
Les desserts suivent simplement les saisons, les fruits sont en compote, en crumble, en flans et en gelées, en clafoutis… Et les entremets et desserts lactés s’enrichissent d’autres alternatives : flans végétaux, crèmes au soja ou au riz… Sucrés avec du sucre complet, les pâtisseries s’enrichissent d’un vrai parfum et les sucres version sirops (d’érable, d’agave , de céréales, de dattes, de pommes…) font autant de fantaisies à la fois saines et gourmandes.
Zone de Texte: Une cuisine facile ?

11/04/12

0501

n°130 - 11/03

produits bio

Plus de

70 ingrédients bio

et 250 recettes

pour les cuisiner

blog de cuisine bio